Tous les filtres en CMJN - Wisibility
Tous les filtres en CMJN

Tous les filtres en CMJN

Photoshop CS5

 31 mai 2011
Thierry Rougeaux
1090720470
Nous allons voir dans cette séquence qu'il est possible d'utiliser la totalité des filtres dans un document CMJN, tout simplement en utilisant les objets dynamiques.
Obtenir Adobe Flash Player

12Commentaires

Stéphane B.  | 2011-06-01 13:20:46

Salut Thierry, tout d'abord la bise :-)

Sinon une précision sur cette technique :
On ne convertit en CMJN le contenu de l'Objet dynamique qu'uniquement quand j'en ai converti à nouveau le contenu en Obj.Dyn (sans rentrer dans ce deuxième OD). Cela permet de conserver l'original CMJN dans le sous-Obj.Dyn en cas de besoin.

Calypso  | 2011-06-01 13:43:45

Excusez, mais je ne vois pas beaucoup l'intérêt de faire cela dans un mode cmjn…
Sachant en plus que les aller/retour de changement de mode amènent leur lots de problèmes chromatique mais surtout que le faire via le menu image n'est pas la meilleure des choses…
Tuto un peu inutile à mon goût… :-(

Thierry  | 2011-06-01 14:48:33

Bonjour Calypso,
Justement, pour éviter d'avoir des surprises chromatiques en fin de travail en convertissant un document RVB en CMJN, je travaille toujours en CMJN, la majorité de mon travail étant destiné à l'imprimerie. L'avantage de cette méthode est que nous partons d'un document CMJN, pour garder constamment à l'écran le contrôle sur la restitution des couleurs du travail.En prenant un ou plusieurs calques de cette composition pour en faire un objet dynamique, le changement de mode en RVB n'aura pas d'incidence sur l'élément,car le RVB ne changera pas les valeurs chromatiques de l'objet CMJN, ce qui ne serait pas le cas du RVB vers le CMJN. Cette méthode permet d'appliquer tous les filtres que l'on veut tout en gardant l'avantage de revenir en arrière. Pour en revenir à ce que tu dis sur le menu « image », je pense que tu fais référence aux problèmes de profils que cela peut entrainer. Mais les seuls profils concernés sont les modes RVB et CMJN qui ont été choisis dans les paramètres du menu couleur. Tu aurais plus de problèmes en important une image avec une résolution différente et un profile inconnu dans un de tes documents CMJN.
Bien sûr en fin de travail quand le travail est validé et prêts à être livré, il suffit de pixéliser les objets dynamiques. Tu pourras vérifié, avec la palette info et la pipette que la tenu chromatique du départ est intacte.
Bien sûr, ce n'est pas « la méthode », mais une méthode parmi d'autres, à chacun de choisir celle qui correspond le mieux à ses besoins.

Thierry  | 2011-06-01 15:21:17

Bise à toi aussi, Stéph

Effectivement j'aurais pu le préciser, merki pour le complément.

Thierry  | 2011-06-01 15:23:37

J'ai fait une faute dans l'adresse électronique, voilà pourquoi j'avais perdu mon Gravatar. lol

Thierry  | 2011-06-01 15:25:30

Encore, une faute?!
Allez, je vous laisse, je vais me coucher.

Calypso  | 2011-06-01 15:43:56

Bonjour Thierry et merci pour cette réponse.
Mais :
…
"Justement, pour éviter d'avoir des surprises chromatiques en fin de travail en convertissant un document RVB en CMJN, je travaille toujours en CMJN, la majorité de mon travail étant destiné à l'imprimerie.L'avantage de cette méthode est que nous partons d'un document CMJN, pour garder constamment à l'écran le contrôle sur la restitution des couleurs du travail."
…

??? et Cmd+Y c'est fait pourquoi ??? :-(

Travailler dans le mode CMJN (dans un des modes plutôt d'ailleurs) "condamne" une image à rester dans un (et un seul) espace de sortie (celui paramètré/synchronisé avec sa suite CS)…

Le changement de mode à toujours une incidence, même minime.
Mieux vaut d'ailleurs passer par édition > convertir en profil (il y a au moins une case qui permet de vérifier ce que l'on fait) que par image>mode >couleur…
(D'ailleurs Il y a un très bon tuto de Gérard Niemetzky sur ce blog à ce sujet ;) )

Le plupart des graphistes print travaillent aujourd'hui dans un flux Rvb jusqu'au pdf (voir même jusqu'au Rip parfois) pour que la séparation se fasse justement en fonction des besoins de sorties… (ou mieux c'est l'imprimeur qui se charge des dites séparations)
Et il fallut du temps pour qu'ils comprennent enfin l'intérêt…
Ce tuto, dont je ne remet absolument pas en cause l'astuce, fait juste faire question color management 1 pas en avant pour 3 en arrière…

téo  | 2011-06-01 16:07:01

je trouve la méthode lourdingue avec les objets dynamiques
y une méthode + rapide et qui optimise la mémoire vive :on travaille en rgb avec la prévisualisation cmjk sur ON, tous les filtres fonctionnent alors et apres on peut convertir vers les sorties désirées-mais ils faut que les profils ,les calibrages soient ok...

Stéphane B.  | 2011-06-01 17:53:10

S'il est préférable de travailler un RVB, il y a des cas où on peut privilégier un flux CMJN et donc avoir besoin de cette astuce.

Exemples :
• Composition comportant des aplats devant correspondre à des valeurs numériques CMJN précises (noir quadri, Benday…), devant par exemple "matcher" avec les valeurs CMJN du logiciel de PAO…
• Base existante d'images en CMJN (on évitera donc une reconversion de tout ou partie du montage…)
• …

C'est un usage minime, mais c'est parfois nécessaire

Calypso  | 2011-06-01 18:27:02

@[Stéphane B.|#c11210] :
"C'est un usage minime, mais c'est parfois nécessaire…"

Nous sommes d'accord ;-)
(Bien qu'on pourrait encore disserter la dessus mais virerions au HS)

Merci.

thierry  | 2011-06-01 20:37:34

Merci pour cette participation. Mais comme je le disais, c'est une méthode parmi d'autres. Dans mon cas, la majorité de mon travail étant de l'illustration et de la mise en couleur de BD, l'appel aux filtres est rare, et cette méthode me paraît indiquée pour rester dans un flux CMJN, et respecter certaines valeurs quadri imposées par l'éditeur. Pour le travail de photomontage et de matte painting, je reste en RVB et converti ensuite en fonction des supports de sorties.
Biz à tous

Henz  | 2011-06-28 21:56:54

Astuce très pratique et commode (sauf si l'on est monomaniaque et que l'on compte ses clics) lorsque l'on est contraint de travailler en CMJN. Ca arrive, le proofing n'est pas LA solution. Merci.

Par contre, lors d'un traitement photo, je m'interroge sur l'intérêt de faire des masques vectoriels qui ne disposent pas des améliorations puissantes de contours et autres décontaminations, que proposent les masques de fusion. Au final, la "netteté" sans transition des contours d'un masque vectoriel est assez préjudiciable, à mon avis.

 Vous aussi, commentez l'article

  • Autres tutoriels du formateur
  • Répéter et copier une transformation

    Répéter et copier une transformation…

    Thierry Rougeaux  |
    36 922

    Photoshop CS2

  • Tous les filtres en CMJN

    Tous les filtres en CMJN

    Thierry Rougeaux  |
    12 010

    Photoshop CS5

  • Objet dynamique, copié ou dupliqué ?

    Objet dynamique, copié ou dupliqué ?…

    Thierry Rougeaux  |
    16 059

    Photoshop CS4

  • Option du pinceau mélangeur

    Option du pinceau mélangeur

    Thierry Rougeaux  |
    11 918

    Photoshop CC

  • Brosse personnalisée à partir d'une photo

    Brosse personnalisée à partir d'une p…

    Thierry Rougeaux  |
    26 519

    Photoshop CS2


  • Remonter en haut du tutoriel

    Wisibility est un sité dédié à la formation aux métiers l’image. Vous y trouverez différentes ressources vous aidant à maîtriser les logiciels graphiques tels que Photoshop, Lightroom, Illustrator, InDesign, Flash… Aujourd’hui, Wisibility réunie plus d'une vingtaine d’experts, intervenant en Entreprise pour former graphistes, webdesigners, développeurs web, photographes, monteurs, trucistes…
    Depuis 2006 nous nous sommes spécialisés dans les tutoriels vidéos permettant de se former à distance. Notre forum très actif, géré par une équipe de bénévoles répondra à vos demandes. Vous pourrez également profiter de nos émissions et reportages sur la Wisi TV.

    Nos partenaires

             
    Contact - Wisibility est une marque déposée

    Blog - Tutoriels - Wisi TV - Forum