L’objectif (sans jeu de mots) : être itinérant, à la rencontre des demandes de formations des entreprises, communes, institutions sur tout le territoire, principalement en Languedoc-Roussillon, à partir d’une base à Montpellier.

 

Le stage s’embarque avec 6 ou 8 personnes par journée ou demi-journée vers le lieu des opérations déterminé selon une dizaine de modules programmés.

 

Sur place, on pratique des exercices de prise de vues et la suite se prolonge par le traitement des images dans l’espace formation du bus. Le café est à disposition et le picnic est organisé dans une ambiance de vacances.

 

Interieur_bus.jpg

 

Pourquoi apprendre à faire des photos ? Au premier abord, l’idée peut surprendre, tout le monde fait des photos et encore plus avec le numérique. Les appareils sont automatiques, alors quel est le problème ? Eh bien, tout simplement, de faire des « bonnes photos », limiter le mitraillage inconscient et revenir aux fondamentaux : l’intention, le sujet, le cadrage, la lumière, le choix de la focale, zoom, téléobjectif, grand angle, la mise au point, la profondeur de champ, la combinaison vitesse d’obturation - ouverture - sensibilité, l’éclairage, les flashs, la vidéo, les formats JPEG - RAW…

 

Teleobj.jpg

 

Et pour le possesseur de boîtier reflex, mieux profiter des performances de son appareil photo est l’occasion de faire le point (avec jeu de mots) sur son niveau de connaissances et de découvrir ainsi un potentiel insoupçonné.

 

Chaque stagiaire peut apporter son appareil et du matériel Canon est également à disposition tels que des gros téléobjectifs jusqu’à 600 mm et plus (Canon n’est pas pour autant exclusif). Les programmes sont très diversifiés, adaptés au débutant comme au professionnel et amateur aguerri, et même sur mesures selon la demande. Le financement de la formation professionnelle et les DIF sont pris en compte.

 

Les modules standards : bases photo pour débutants, perfectionnement, reportage, architecture, sport, nature-animalier, photo de nuit, production et montage vidéo, archivage… réglages des images, retouche et photomontage.

Tous les détails sur le site !

 

Bus_arriere.jpg

 

Parallèlement à son activité de photoreporter du quotidien Midi Libre, dont quinze ans au poste de chef de service, Dominique André Quet a créé la Banque d'Images Méditerranéenne PHOTOBIM, s’est formé à la Digigraphie et s’est lancé dans l'édition avec une collection de livres " Les carnets de reportage ».

 

En conclusion, Dominique André présente tous les ingrédients d’une belle rencontre : compétence, expérience, pédagogie, charisme, sourire … modestie et permis D. Un cocktail rare !

 

_DSC1249.jpg

 

On retrouve aussi notre chauffeur-photographe-formateur au Club Photoshop de Montpellier.

 

Ça roule.

 

Dominique Legrand