Tutoriels vidéo art graphique gratuits

 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - claude72

Pages: [1] 2 3 ... 42
1
Illustrator / Re : supprimer les tracé en arrière plan
« le: août 08, 2019, 20:35:54 pm »
je sais bien que Illustrator n'est pas un logiciel pour l'édition de PDF.

Donc, grosso modo pour résumer la situation, tu sais bien que tu fais une erreur, mais tu la fais quand-même, et tu t'étonnes que ça ne fonctionne pas et/ou que ça te crée des problèmes !!!

C'est une manière de procéder plutôt bizarre que je ne comprends pas bien ??? ??? ???



Citer
Je ne sais pas avec quel logiciel ce fichier à été fait...
J'ouvre un pdf avec ça pour voir si il à été créé via illustrator...

Illustrator ne te dira pas avec quel logiciel le PDF a été créé, et, pire, si le PDF n'est pas un PDF hybride créé avec Illustrator, il te l'ouvrira quand-même et le déstructurera/massacrera sans rien dire.

Pour savoir quel logiciel est le créateur du PDF, il suffit de l'ouvrir avec Acrobat et de regarder les propriétés.



Citer
je voulais juste savoir si avec illustrator si il y a un moyen de ne pas exporter les traits non visibles.

J'ai peur que ton problème ne soit pas si simple, car il est fort probable que ce soit Illustrator qui crée ces traits non visibles à l'ouverture du PDF, et donc il est relativement normal qu'ils soient présents dans le nouveau PDF créé par Illustrator.

Il faudrait plutôt que tu utilises un process de traitement dans lequel tu n'ouvres pas le PDF avec Illustrator. Solidworks ne peut pas importer un PDF directement ?

Sinon, quand j'avais ce genre de problème avec des fichiers d'architectes, j'utilisais Sélection > Identique pour trouver tous les éléments inutiles et les supprimer.

2
Illustrator / Re : supprimer les tracé en arrière plan
« le: août 05, 2019, 22:29:55 pm »
Bonsoir

... quand je reçoit un pdf de ce type, je l'ouvre avec illustrator...

Illustrator N'EST PAS un logiciel d'édition de PDF !!!

Illustrator ne peux ouvrir correctement QUE ses propres PDF HYBRIDES, car ce type spécifique de PDF, produits uniquement par Illustrator, contient aussi les données .AI d'Illustrator, donc en fait Illustrator n'ouvre pas un PDF mais son fichier .AI... et là il n'y a pas de problème.

Par contre pour TOUS les autres PDF générés par TOUS les autres logiciels, Illustrator ne peut pas les ouvrir proprement et fait un gros massacre dans la structure du PDF : c'est peut-être bien là ton problème ?

Donc il faudrait encore une précision : le PDF dont tu parles vient de quel logiciel ?

3
Illustrator / Re : supprimer les tracé en arrière plan
« le: août 05, 2019, 20:05:10 pm »
... j'ai souvent des fichiers sous illustrator que je dois retravailler...
... Par exemple pour ce type de fichier reçu en pdf...

Il y a un truc qui cloche dans ta question : si tu as reçu un fichier PDF, c'est un fichier PDF, et ce n'est pas un fichier Illustrator !

Donc, quel est exactement ton problème ? est-ce que Solidworks importe mal les fichiers PDF ? ou Solidworks importe mal les PDF issus d'Illustrator ?

4
Polices de caractère / Re : OUTIL POUR CAPITALES NON ACCENTUÉES
« le: juin 13, 2019, 18:26:28 pm »
Il me semble avoir entendu parler en agence, d'un "utilitaire" qui pouvait apporter une solution.
Je pense que l'utilitaire en question est un logiciel d'édition de fontes :  j'en connais deux, Fontographer et FontLab.
Perso j'utilisais Fontographer et donc je ne connais pas du tout FontLab, qui semble faire à peu près la même chose !!??
Fontographer est toujours la même vieille version 5, qui apparemment ne fonctionnera peut-être pas avec MacOS 10.15 alors que FontLab sera compatible 10.15... mais il est plus cher !

https://www.fontlab.com/font-editor/fontographer/



Citer
... des graphistes "peu scrupuleux"
J'aime beaucoup ta diplomatie ;D
(moi j'aurais dit "branquignols incompétents" ::))

5
Polices de caractère / Re : OUTIL POUR CAPITALES NON ACCENTUÉES
« le: juin 12, 2019, 19:17:51 pm »
Bonjour
Tout d'abord, en général, ce genre de polices "incomplètes" sont plus ou moins des daubes qu'il vaut mieux éviter d'utiliser pour le Print... sous peine de résultats imprévisibles !

Sinon, la seule solution propre est :
- éditer la police et ses caractères avec un logiciel de fontes, genre Fontographer,
- rajouter les caractères accentués par un copier-coller de chaque caractère normal vers le caractère accentué,
- fabriquer les accents pour les ajouter sur les caractères à accentuer,
- et pour finir recréer la fonte (avec un nom modifié pour ne pas la confondre avec l'original).

C'est un gros travail si tu veux ajouter tous les caractères accentués, mais il est aussi possible de ne créer que le caractère dont tu as besoin pour un usage précis.
Par contre ça pose un problème de droit, puisque tu n'as pas le droit de modifier une fonte sans l'autorisation du créateur.


Il y a une autre solution rapide (et bâtarde) qui est de vectoriser le texte et de rajouter les accents à la main sur chaque lettre à accentuer... sauf que dans l'absolu la vectorisation des textes est une connerie qu'il faut éviter de faire... mais pour un titre de 10 caractères ça reste faisable.

6
1) Comme le titre l'indique le logiciel Mail ne parvient pas à se connecter à mon adresse mail (Yahoo ).
(...)
Comment régler ce problème ?

1° Vérifier que Mail est configuré correctement selon les paramètres de Yahoo.
2° Vérifier que Yahoo est bien configuré pour que tu puisses accéder à ta boîte à méls avec Mail et avec le bon protocole (POP ou IMAP).



Citer
2) je reçois beaucoup de message de sites dont je n'ai plus besoin et des message de publicité, comment éviter ça ?

Comme tout le monde ! ça s'appelle du SPAM : c'est un des fléaux d'internet et une petite recherche te fournira une littérature abondante sur le SPAM et les moyens de plus ou moins s'en protéger.

7
InDesign / Re : vernis sélectif sur logo
« le: septembre 27, 2018, 20:17:52 pm »
Bonsoir

Oui, je me suis mal exprimé, je parlai d'un calque à part.

OK, on est d'accord.



Citer
Voici ce que j'ai lu pour une préparation d'un vernis sélectif:
Il est intéressant de constater que sur 3 sites d'imprimeur j'ai 3 versions différentes...!

C'est un peu normal, chaque imprimeur a ses méthodes et ses habitudes, en fonction de ses compétences, de son RIP et de son workflow... mais ils ont aussi adapté leurs façons de faire à leurs clients ET aux emmerdements qu'ils ont eu précédemment avec des graphistes débutants ou incompétents et/ou de mauvaise foi (le genre qui-a-toujours-fait-comme-ça-et-qui-n'a-jamais-eu-de-problème-avec-les-autres-imprimeurs) qui leur ont laissé dans les fichiers des pièges qui peuvent parfois coûter très cher, et qui ont servi de leçon pour trouver la méthode la plus sûre.

(c'est comme la vectorisation des textes dans les PDF demandée par la plupart des imprimeurs : ça ne sert à rien (mais ils faisaient déjà comme ça au temps des EPS, alors ils continuent, bêtement), ça a plein d'inconvénients (mais ils ne les ont pas encore compris/trouvés), mais ça a au moins un avantage : si le doc a été fait avec des fontes pourries, ça passe quand-même dans le RIP sans problème)



Citer
donc: je cite : "pour une impression avec un vernis sélectif, vous devez fournir un fichier à part

OK : c'est une pratique courante, qui évite justement les problèmes de séparation de la "couleur" du vernis sélectif. L'avantage de ce système est que même si le graphiste est un débutant un peu maladroit ou une burne indécrottable qui n'a rien compris à la séparation des couleurs et les opérateurs pré-presse de l'imprimeur pas très bons ou pressés, la séparation du vernis est toujours déjà faite, et sans problème, puisque le vernis est dans un 2e fichier séparé !

(ça me rappelle un branque qui m'avait amené une affiche 2 couleurs en 2 fichiers XPress parcequ'il ne savait pas gérer la séparation des couleurs : il avait bien compris qu'il fallait 2 films, 2 plaques et 2 passages en machine avec 2 encres, mais il ne savait pas comment faire dans XPress... donc il a fait 2 fichiers, un pour le noir, et un pour le rouge)



Citer
avec des aplats en noir 100% pour simuler les emplacements exacts où le vernis sélectif sera appliqué sur le fichier de la quadrichromie.

D'accord aussi : puisque le vernis est dans un 2e fichier séparé, il n'y a pas besoin de gérer un ton-direct spécifique avec un nom spécifique, alors autant utiliser un aplat noir pour le représenter : là encore ça évite les erreurs de couleurs (du genre du ton-direct en quadri)



Citer
Le fichier avec les aplats noir doit venir se superposer parfaitement sur le fichier de la quadri sur lequel se trouve les zones à vernir.

Ça paraît évident ;D mais il faut particulièrement y faire attention dans le cas de 2 fichiers séparés !!!



Citer
Le noir doit être soutenu 30cyan +30 Magenta+30 Jaune+100 Noir"

Alors là je ne comprends pas la requête de l'imprimeur ?????? il n'y a, techniquement AUCUNE raison d'avoir besoin d'un noir soutenu pour un vernis !!!



Citer
sur un autre: pas de noir soutenu,

Normal.



Citer
et sur un autre aucun fichier supplémentaire...!

Normal aussi.

Perso, c'est ce que je demandais... mais pour être tout à fait franc, que ce soit pour du vernis ou un ton-direct ou une forme de découpe, à chaque fois je tendais le dos en me demandant quelle connerie monstrueuse j'allais bien pouvoir trouver dans le fichier et combien de temps j'allais perdre à dépatouiller le grand n'importe quoi que le bricolo avait merdouillé.



Citer
d'où mon interrogation..!

Interrogation légitime  ;)

Ceci dit, parfois il faut faire (bêtement) comme l'imprimeur le demande, ça lui fait plaisir et ça améliore les relations ;D

... tout en gardant à l'esprit que si quelquechose ne va pas, l'imprimeur le corrigera sans rien dire
(et quand tu lui demanderas si il a rencontré un souci, il te répondra que ton fichier était parfait, même si il a dû tout refaire !!!)

8
InDesign / Re : Re : vernis sélectif sur logo
« le: septembre 25, 2018, 20:02:00 pm »
Bonsoir

Mais ma question première était : pour le calque du vernis ,faut-il un noir 0 0 0 N100 ou un noir soutenu 30 30 30 N100 ?

Je ne suis pas sûr de bien comprendre : tu veux savoir quelle couleur (noir ou noir soutenu) utiliser pour représenter la zone à vernir sur le 2e (et non pas 2ème) calque qui ne contient que la zone à vernir ?

Si c'est bien ça, la réponse est ni l'un ni l'autre. Pour représenter la zone à vernir il faut que tu utilises un ton-direct, que tu appelles "Vernis" (par exemple), et d'une couleur que tu définis comme tu veux, rouge ou vert ou jaune ou rose-bonbon, ou bleu fluo, on s'en fout, en CMJN ou Lab ou RVB, on s'en re-fout, puisque c'est un ton-direct, donc pour l'impression (offset) c'est une plaque séparée qui sera imprimée de la couleur de l'encre qui sera mise dans l'encrier par l'imprimeur (en l'occurrence ici du vernis).

9
InDesign / Re : Re : vernis sélectif sur logo
« le: septembre 24, 2018, 23:22:17 pm »
Oui mais bon... je l'ai déjà fait imprimer sur format A4 il passe très bien .

Oui, certainement, si on n'y regarde pas de trop près (ou qu'on est pas trop exigeant), et avec une trame bien fine.



Citer
D'une part , j'ai fait un logo qui me sert juste pour du papier à lettre ou sur carte de visite !  Ce n'est pas pour le sortir sur un panneau pub de 3 par 4.

Ça c'est exactement LA réponse qui montre que tu n'as pas bien compris la raison de la différence de qualité d'impression entre un dessin vectoriel et le même pixellisé sous Photoshop en mode tons-continus (niveaux de gris ou quadri) : en fait la résolution et donc la taille d'impression n'ont pas beaucoup d'importance, car quelle que soit la taille, du moment que tu restes dans les limites d'une résolution acceptable pour la trame d'impression, ce ne sont pas les pixels que tu vois imprimés, mais ce sont les points de trame, et c'est alors la trame d'impression qui crée le défaut visuel !
Donc que ton logo matriciel tons-continus soit imprimé sur une affiche A3 à tel à 300 ppi en trame 150 lpi ou réduit à 50% (avec donc une résolution de 600 ppi) sur une en-tête de lettre imprimée en trame 150 lpi ou réduit à 25% (avec donc une résolution de 1200 ppi) sur une carte de visite imprimée en trame 150 lpi le défaut sera toujours le même puisqu'il est lié au mode matriciel de l'image (plus exactement à la façon dont les RIP trament les images tons-continus) et il est plus ou moins visible selon la linéature de la trame.
En l'occurrence, avec une trame 150 lpi le défaut est suffisament atténué pour ne pas déranger un oeil peu critique.

(En revanche ton raisonnement serait bon si tu avais un logo en mode trait : dans ce cas, qu'il soit matriciel avec une résolution de sortie d'au moins 600 ppi ou vectoriel ne change pas l'aspect visuel une fois imprimé.)

Et il ne faut pas non plus oublier qu'une image matricielle trop fortement réduite, c'est à dire réduite à moins de 50% de sa taille originale (certains puristes disent même 70%) sera dégradée par le sous-échantillonnage de la rastérisation... donc tu ne peux pas avoir un logo matriciel tons-continus "correct" sur un papier à en-tête et qui reste "correct" une fois réduit à la moitié ou au tiers sur une carte de visite.
Là encore, le mode vectoriel a l'avantage de permettre d'adapter le logo à la taille d'utilisation.

10
InDesign / Re : vernis sélectif sur logo
« le: septembre 22, 2018, 18:47:21 pm »
Quand j'importe mon logo en photoshop psd...

Un logo sous Photoshop :o quelle horreur... >:(

11
InDesign / Re : à propos de fond perdu
« le: septembre 10, 2018, 12:53:04 pm »
Oui, c'était la 2e solution que je proposais... sauf que ce n'est pas une rotation de page, mais une rotation de l'affichage des pages, et effectivement cette fonction existe depuis la CS4.

(c'est d'ailleurs elle qui avait à l'époque motivé mon passage à la CS4... et en fait j'ai dû l'utiliser une fois pour une pochette à rabats)

12
InDesign / Re : à propos de fond perdu
« le: septembre 05, 2018, 20:48:09 pm »
Bonsoir

Effectivement, j'avais posé la même question sur mac G...

OK ! ;) hier sur MacG je n'avais pas compris ce que tu voulais faire... désolé.



Citer
J'ai essayé plusieurs solutions et aucune ne m'a satisfait
Donc finalement hier j'ai adopté la solution dont tu me propose (la 1ère)
En fait je n'ai que 20 pages cela n'a pas été trop long. Je plains celui ou celle qui à un document de ce genre avec 100 pages !

Ce genre de document a rarement un grand nombre de pages : l'utilisation la plus courante est pour des calendriers, donc pas plus de 13 ou 14 pages, genre une couverture + 12 mois + une page de pub...
Perso j'ai dû faire ça deux ou trois fois en 18 ans dans une imprimerie (on ne faisait pas de calendrier  ;D). Je me souviens notamment avoir fait tous les ans un programme pour un centre socio-culturel, une douzaine de pages seulement, et je le faisais pré-imposé en double pages, c'est à dire un doc en A4 "à la française" et dans chaque page je mettais mes deux pages A5 "à l'allemande" préimposées (12-1, 2-11, 10-3, 4-9, 8-5 et 6-7)... c'était un peu sportif pour naviguer d'une page à l'autre, et surtout pas à la portée de quelqu'un qui ne connaît pas l'imposition !!! (c'est pourquoi je t'ai déconseillé fortement d'utiliser cette méthode)... mais comme à l'époque la fonction de rotation de l'affichage n'existait pas dans InDesign et que je tiens à mon cou, c'était la solution la + simple.
Aujourd'hui si j'avais à refaire ce genre de travail, je prendrais ma 2e solution !



Citer
C'est assez étonnant les appellations j'avais dit "à l'Italienne"on m!a répondu non ce n'est pas cela...

Les pros de l'imprimerie dignes de ce nom disent "à la française" et "à l'italienne".
Les termes "portrait" et "paysage" sont pour la bureautique et le grand public, voire les reprocopieurs (du genre ceux qui s'auto-baptisent pompeusement "imprimeurs numériques" parcequ'ils viennent d'acheter une photocopieuse couleur recto-verso... :P ;D)

Mais le format "à l'allemande" est peu connu, et comme en l'occurrence c'est le format de ton livret, peut-être que le "on" dont tu parles a vu que ce n'était pas un format "à l'italienne", mais sans connaître le vrai nom ??



Citer
Y-a t-il une chose en particulier à faire ensuite , dois-je enregistrer ces pages en pdf directement.

Le mieux c'est de demander à l'imprimeur ce qu'il veut, en lui expliquant bien le type de livret et de reliure que tu veux, et la façon dont tu as fait le fichier.
Normalement il devrait te demander un PDF multipage, standard, avec des pages uniques, simplement exporté avec les réglages "Presses" de InDesign (ou il te donnera une job-option)
Sauf que l'imposition d'un doc "à l'allemande" peut être un peu différente et délicate, et peut-être que dans ce cas particulier il te demandera de faire 20 PDF monopage, 1 pour chaque page.

13
InDesign / Re : à propos de fond perdu
« le: septembre 05, 2018, 18:19:53 pm »
Tu n'aurais pas posé (le début de) ta question hier sur MacGé ?


Si je comprends bien ta question, tu veux faire un 20 pages A5 orientation "à l'italienne" ("paysage" c'est dans Word !!!) non pas avec des pages gauches-droites et une reliure verticale, mais avec les pages les unes au-dessus des autres, avec la reliure horizontale, et en haut quand le livret est fermé, comme un calendrier ? c'est bien ça ?

Si c'est bien ça, ça s'appelle une reliure "à l'allemande", et tu n'as pas de chance car (à ma connaissance) ça n'est pas géré automatiquement par InDesign... donc il faut se débrouiller !

Pour ça, je vois 2 solutions :

La 1re : tu fais un doc de 20 pages, sans cocher l'option "Pages en vis-à-vis" (qui ici ne te sers à rien puisque c'est un vis-à-vis gauche-droite, alors qu'il te faudrait un vis-à-vis haut-bas), avec 3 mm de fond-perdu : tu auras donc un plan de montage avec 20 pages individuelles et des repères de fond perdu tout autour.
Ensuite, c'est à toi de placer manuellement et correctement le bord de chacun de tes blocs image en haut et en bas, c'est à dire :
- page du haut : haut du bloc sur le repère de fond-perdu supérieur et bas du bloc sur le bord inférieur de la page
- page du bas : haut du bloc sur le bord supérieur de la page et bas du bloc sur le repère de fond perdu inférieur.

La 2e : faire un doc 20 pages A5 "à la française" en vis-à-vis (avec donc la gestion des bords-perdus de grand fond et de petit fond) et faire tout le travail soit en tournant ton moniteur de 90° soit en penchant ta tête  :'(... ou, plus sérieusement, en utilisant une fonction qui doit exister dans InDesign (depuis la CS4) et qui permet de faire pivoter l'affichage de 90° : normalement, si je ne me trompe pas, il faut pivoter l'affichage de 90° vers la droite (sens horaire) de manière à ce que la page #1 qui est normalement une page de droite avec la reliure à gauche devienne une page du bas avec la reliure en haut, et, de façon plus générale, que les pages paires soient en haut et les pages impaires en bas.


Mais, surtout, n'essaye pas de faire des doubles pages en partant d'un doc A4 "à la française" en ajoutant un repère horizontal au milieu pour figurer le pli, car ça serait un cauchemar pour l'imprimeur au moment de l'imposition  >:(

14
Bonjour spip


Excusez-moi si la mienne est tardive

Pas de souci ! ;)



Citer
Pour répondre à votre interrogation, s'il y a une grande différence de coordonnées ça doit être (...) et sans doute aussi parce que je crée des ovales avant de demander à y mettre du texte curviligne.

Ne cherche pas plus loin, c'est ça : quand le texte est du texte dans son ovale, les coordonnées affichées par Illustrator sont les coordonnées de l'ovale complet et non pas celles du texte...

... mais après vectorisation l'ovale a disparu et Illustrator ne considère plus que les coordonnées de l'objet "texte vectorisé"

Donc, si tu fais un ovale pour y mettre du texte uniquement dans la partie basse, toute la partie haute de l'ovale est prise en considération pour les coordonnées avant la vectorisation et comme elle n'existe plus après vectorisation elle n'est bien-sûr plus prise en compte.



Citer
Prenons un exemple : J'ai un drapeau carré de 90 cm de coté. Je place mon texte curviligne sur mon ovale. Je centre mon "cadre texte" à 45 cm sur l'axe des X (en prenant le point de référence du milieu (verticalement et horizontalement)). Là je suis bien positionné; mon cadre texte est bien centré horizontalement. Et bien, systématiquement, quand je vectorise ce texte, il ne bouge pas, mais le point de référence du milieu n'est plus à 45 cm, mais à 44,xx cm ou à 45,xx cm. Le suspense, c'est toujours de savoir de combien, vers la droite ou vers la gauche, je vais devoir déplacer mon texte pour qu'il soit centré une fois vectorisé.

Je pense que c'est parceque avant vectorisation tu centres ton texte dans ton "cadre texte" avec un texte "live" dont le centrage se base sur des caractères et donc sur le point d'origine (défini dans la fonte) de chaque caractère de début et le point d'origine + largeur (+ peut-être espacement) du caractère de fin...
... alors qu'après vectorisation la dimension (et donc la position du centre) du bloc de petits dessins vectorisés se base sur la forme de ces petits dessins en commençant au point le plus à gauche du 1er petit dessin pour finir au point le plus à droite du dernier.
Je ne suis pas sûr de ce que j'avance comme hypothèse, mais je pense que le "suspense" dépend du caractère de début et de fin : par exemple, tu devrais avoir un résultat opposé selon que ton texte commence/fini par un "O" ou un "I" et fini par un "A" ou un "W", et pas forcément identique selon les polices. Je pense qu'un texte curviligne vers le bas qui commence par un "O" ou un "V" devrait être un peu trop à droite après vectorisation (donc passer de 45,00 à 45,xx).



Citer
En gros, si mon texte (dans un cadre texte) est bien centré, en revanche, il ne l'est pas (plus) quand je le vectorise et le transforme en points. C'est pénible car je ne peux pas faire confiance à Illustrator pour qu'il me dise "ton texte est bien centré" car il ne l'est plus une fois vectorisé.

Ben non, Illustrator ne peut pas te dire "ton texte est bien centré" après vectorisation, puisque CE N'EST PLUS DU TEXTE !!!



Citer
Ce qui est également pénible, c'est que je ne peux pas anticiper de combien vers la droite ou vers la gauche, je vais devoir déplacer mon texte une fois qu'il sera vectorisé.
Après, je pense comprendre ce que vous voulez dire. Je n'ai qu'à :
1) Taper mon texte
2) Le vectoriser
3) Le centrer

Ça va être compliqué pour les corrections !

Mais en fait, avant vectorisation je pense que ton texte n'est pas optiquement centré : le bloc est centré, le texte en tant que texte est centré dans le bloc, mais le centrage optique n'est pas bon... sauf que tu ne le vois pas parceque tu fais confiance à Illustrator, alors que tu ne devrais pas pour du texte curviligne.
En revanche si tu le centres manuellement et optiquement avant vectorisation, alors (je pense qu')il restera centré après vectorisation.


15
Citer
Pourquoi Illustrator n'indique pas (directement) la position et la dimension du texte quand il sera vectorisé ?

Probablement parcequ'il ne sait pas encore que tu vas le vectoriser !  ;D



Citer
Sinon, comment avoir la bonne position et dimensions du texte AVANT que celui-ci soit vectorisé ?

Tu as essayé la boule de cristal ?  ;D

Soyons sérieux... Comment veux-tu que Illustrator te donne les résultat d'une action que tu n'as pas encore réalisée ?? et qui dans l'absolu n'est pas la meilleure des choses à faire, même si dans ton cas ça se justifie peut-être ?



Citer
Pourquoi j'ai ces changements (de coordonnées et de dimensions) ?

Peut-être parceque tu passes d'un texte à une suite de petits dessins et que pour Illustrator les points de référence de l'un et de l'autre ne sont pas les mêmes ?

Ceci dit, la différence est quand-même énorme... es-tu sûr que tu utilises les mêmes points de référence ?
Peut-être as-tu utilisé les échelles horizontales et/ou verticale, ce qui pourrait modifier la taille réelle du texte ?
Ou alors un décalage sur la ligne de base ?

As-tu essayé de visualiser où est placé le nouveau point "O" de ton texte vectorisé par rapport à ce texte ?

(je n'ai pas Illustrator sous la main pour vérifier, donc je ne peux que faire des suppositions... désolé)



Citer
... quand je vectorise mon texte, il n'est plus positionné pareil (il ne bouge pas, mais les coordonnées et dimensions changent)

Si le texte ne bouge pas et que ton travail est terminé (puisque en général quand on vectorise c'est qu'on a fini !), quelle importance que les coordonnées aient changé ?

Pages: [1] 2 3 ... 42


Wisibility est un sité dédié à la formation aux métiers l’image. Vous y trouverez différentes ressources vous aidant à maîtriser les logiciels graphiques tels que Photoshop, Lightroom, Illustrator, InDesign, Flash… Aujourd’hui, Wisibility réunie plus d'une vingtaine d’experts, intervenant en Entreprise pour former graphistes, webdesigners, développeurs web, photographes, monteurs, trucistes…
Depuis 2006 nous nous sommes spécialisés dans les tutoriels vidéos permettant de se former à distance. Notre forum très actif, géré par une équipe de bénévoles répondra à vos demandes. Vous pourrez également profiter de nos émissions et reportages sur la Wisi TV.
Contact - Wisibility est une marque déposée

Blog - Tutoriels - Wisi TV - Forum