Tutoriels vidéo art graphique gratuits

 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - koko

Pages: [1] 2
1
Acrobat / Problème lors de génération de PDF grand format
« le: janvier 25, 2016, 12:11:14 pm »
Bonjour à tous,

J'ai aujourd'hui un soucis avec la création d'un PDF et peut-être l'un de vous pourra m'éclairer de ses lumières.

Je fais un fichier Indesign de 3385x415mm.
C'est une bâche montée au 10e du format réel, donc de 33,85x4,15m au final.

J'ai besoin d'une résolution finale de 30ppp.

J'importe dans InDesign des fichiers image qui en résolution effective sont entre 300 et 600ppp.
Il y a un .TIFF de 3,6Go et 2 .PSD de 700Mo chacun et 2 Illustrators.

Donc j'exporte en PDF depuis InDesign.
PDF X1-a
Sous echantillonnage a 300ppp; compression JPEG.
Recadrage des données graphiques.
Conversion ISO Coated v2, inclusion du profil.

Lorsque j'ouvre le PDF, en place et en lieu de mon image de fond (la plus lourde à la base) il apparait tantôt du cyan tantôt du blanc.

Enlever la Norme X1-a ne change rien.
Réduire l'échantillonnage à 100ppp fonctionne (mais du coup ça me fait du 10ppp en résolution finale... pas bon)

Avez-vous une idée de ce qui peut empêcher que ça fonctionne à 300ppp?

Ma config:
InDesign CC 2015
Acrobat Pro DC
Environnement OS X Yosemite


2
Impression / Contraintes d'impression standard
« le: décembre 02, 2015, 16:41:59 pm »
Je partage aujourd'hui avec les WISIGRAPHISTES les fruits de mes recherches (merci à tous ceux qui m'ont aidé, ils se reconnaitront ;) C72)

Le fichier en PJ s'adresse à tous les graphistes qui produisent à destination du PRINT, soucieux de la qualité de leur production, et qui souhaitent fournir des fichiers adaptés au procédé d'impression auquel ils sont destinés.

Par procédé d'impression on entend la technique physique de reproduction elle-même et sa linéature de trame.
Cela va déterminer la résolution de sortie minimale, le taux d'encrage: 2 des notions essentielles de l'imprimerie.

Même si on ne conseillera jamais assez de se rapprocher de son imprimeur (chacun ayant ses contraintes spécifiques) pour savoir ce qu'il souhaite recevoir, il est parfois difficile de connaitre la finalité exacte de son fichier.

En se référant à ce tableau, vous aurez de très fortes chances de fournir un travail optimisé pour un procédé d'impression donné, mais surtout cela vous donnera les limites à ne pas dépasser concernant la qualité (la résolution, la définition) de vos fichiers et en particulier de vos fichiers bitmap.

Comme cela représente la majeure partie de ce que demandent aujourd'hui les imprimeurs, le fichier PDF devra évidemment être généré dans les règles de l'art: si vous vous emmerdez à respecter des résolutions effectives dans vos mises en page et qu'après vous réechantillonnez tout lors de l'export PDF, autant ne pas vous préoccuper de ce tableau et continuer à "bidouiller". Je n'aborde evidemment pas la gestion de la couleur, de la transparence, les normes et les compatibilités, ce n'est pas le sujet ici.

Si vous fournissez des natifs, suivez simplement ces recommendations.

Ce tableau gagnerait en précision si on incluait également dans l'équation le type de papier utilisé car il détermine lui aussi la linéature de trame. Si vous aimez la perfection, c'est effectivement la démarche à avoir dans la reflexion... mais ce sera autant de possibilités supplémentaires dans lesquelles il vous faudra faire un choix puisqu'on est dans l'hypothèse dans laquelle on ne sait rien (ou pas grand chose) et dans laquelle on essaie de deviner comment sera imprimé notre document...

Les matheux se rendront compte que le facteur de qualité fluctue au fil des lignes: 1,7; 2...
Les infos de ce tableau sont une moyenne de ce que demandent/utilisent les imprimeurs (français) et de ce qui est, en théorie, techniquement viable.

Bonne utilisation à tous.
Toute remarque est la bienvenue.

3
C'est vrai qu'on ne comprend pas toujours la logique des développeurs Adobe, Photoshop étant le seul à ne pas avoir cet outil...

Peut-être faut-il y voir une démarche assumée, à savoir que Photoshop n'est pas un logiciel de mise en page? Je partage en tous cas cette idée: le vecteur dans Photoshop c'est pas bien!...
(mais je crois que c'est leur accorder trop de bon sens, sinon il n'y aurait pas d'outil texte dans le logiciel...)

Mais bravo tout de même à Uber d'avoir développé ce plug in... même si ce n'est pas moi qui paierait 3$ pour ce truc.

Mais puisqu'on parle de plug-in Photoshop je lance ici un message: à quand le retour de Configurator (qui permettait de créer des palettes personnalisées) sur les nouvelles versions????????
ça c'était pratique!

4
Impression / Re : Impression noir sur noir
« le: octobre 06, 2015, 12:13:09 pm »
ça fonctionnera... à condition de faire les choses dans les règles de l'art, à savoir que tes décompo CMJN soient conservées tout au long de la chaîne, jusqu'à l'imprimeur, et que ce dernier utilise ton fichier final sans le remouliner à nouveau (ce qui sous-entend que tu respectes aussi ses contraintes techniques).

Je dirais que tu peux même pousser un peu plus ta décomposition du noir en valeurs, dans la limite du taux d'encrage toléré par l'imprimeur, histoire d'être sûr de l'effet.

Quoiqu'il en soit, un petit coup de fil à ton imprimeur pour confirmer tout ça sera le meilleur moyen de garantir ton résultat.

(Je n'ai pas retrouvé l'article "vernis du pauvre"...)



5
Impression / Re : Simulation de trame et rendu d'une image
« le: septembre 17, 2015, 11:51:41 am »
Le tableau dont il etait question dans le message précédent.

6
Forum / Re : impossible de poster sur le forum
« le: septembre 15, 2015, 11:39:45 am »
en fait c'est quand j'essaie de joindre une image à un message...
est-ce que je m'y prends mal?

7
Impression / Re : Simulation de trame et rendu d'une image
« le: septembre 15, 2015, 11:31:40 am »
Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, j'étais aux toilettes… (et le forum rencontre des problèmes en ce moment, non??)

Je voulais apporter quelques précisions sur mes précédents posts.

Effectivement se borner à dire "l'image dépasse 150% d'agrandissement dans la mise en page, ce n'est pas utilisable" c'est un peu court, et j'aurais dû être plus précis.

Voici comment une production est gérée chez nous.

Lorsqu'une demande de travail arrive, la première chose que nous demandons sont les contraintes techniques d'impression.
A savoir:
• Type d'impression (Offset, Héliogravure, Sérigraphie, jet d'encre numérique, ...etc.)
• Echelle de mise en page ou format de mise en page souhaitée par l’imprimeur
• Linéature de trame (lignes par pouce) ou Résolution effective minimale (points par pouce) ou Résolution de sortie (points par pouce)
• Profil colorimétrique des images (ISOCoatedv2, ISOCoatedv2-300, eciRGBv2, ...etc.)
• Type de fichier gravure à fournir (PDF (Normé ou pas, Compatibilité), Assemblage, ...etc.)
• Moyen de mise à disposition des fichiers gravure (Envoi par mail, Lien, CD, FTP ...etc.)

A partir de ces infos nous déterminons la faisabilité d'un job (ou dumoins on alerte sur certains aspects).
Notre chiffre de 150% nous le sortons du croisement de ces contraintes (Le pbl est peut-etre dans la formulation de notre alerte ou nous ne parlons que de taux d'agrandissement et pas du reste).
Donc pour l'exemple que je citais, celui de la 4X3 qui a besoin d'une résolution de sortie de 30ppp, on est dans le cas d’une image importée à 150% dans une mise en page montée au 1/10e.
Ce qui nous donne une résolution effective de 20ppp.
Bien sûr beaucoup d'autres paramètres entrent en compte (piqué et grain de la photo d’origine, distance d’observation, éclairage environnant, le fait qu'on récupère une image déjà réechantillonnée par monsieur getty ou consorts, etc.), mais cela nous semble plus subjectif, ou plus difficiles à vérifier, comme points d'appréciation, et pi à un moment on a besoin de standards de travail.

Même si ça semble évident que ce sont ces infos qui déterminent entièrement la façon dont on va traiter un travail, une fois sur deux le travail est fait sans avoir obtenu ces contraintes...
On commence donc souvent à travailler en se basant sur des contraintes standards.
J’ai commencé à faire ce fameux tableau avec les standards (on s'est calé sur un facteur de qualité de 2, et on les chiffres sont une sorte de « moyenne » de ce que demandent les imprimeurs).
Qu'en pensez-vous?


Pour en revenir au sujet de cette conversation, la simulation de trame.

Je crois qu'il serait possible de générer des scripts photoshop qui simuleraient ces trames, en paramétrant spécifiquement le filtre "Demi-teintes couleur" en fonction de la linéature de chaque type d'impression.
Pour cela il faudrait que je fasse des tests avec des imprimeurs à partir du même fichier...


8
Forum / impossible de poster sur le forum
« le: septembre 15, 2015, 11:30:45 am »
Depuis 2 semaines mes posts ne fonctionnent plus: je suis dirigé vers une page INTERNAL ERROR...
Et impossible de vous contacter par mail...

que se passe-t-il????????

9
Impression / Simulation de trame et rendu d'une image
« le: juin 30, 2015, 12:26:26 pm »
Bonjour Wisigoths,

Une nouvelle question pour les pros du print.

La situation:
Parce que la créa a été faite avec un fichier bitmap bank-image maquette (un fichier de 400x400px à 72dpi avec un gros filigrane), cadré dans un petit coin de la photo; parce que le client a validé cette maquette; et parce que personne ne s'est posé la question de la "qualité" et de la définition du visuel, nous nous retrouvons souvent à devoir importer des visuels dans mes mises en page InDesign à des taux d'importation complètement improbables (800% dans un format A3 est monnaie courante).

Etant un studio PAO nous avons pour rôle de vérifier les éléments qu'on nous fourni. Cette intervention a bien sûr lieu lorsque tout a été validé en amont... :'(

Notre travail est alors le suivant:
Dès lors qu'un taux d'importation dépasse 150% (on s'est fixé cette limite) nous alertons sur la qualité du rendu final.
Toutefois nous mettons un bémol à cette alerte en précisant aux intervenants que:
La qualité du rendu d’un fichier imprimé est subjective et dépendante de nombreux facteurs (piqué, grain de la photo d’origine, trame d’impression, distance d’observation, éclairage environnant, etc.).
Nous proposons alors une concertation STUDIO/PRODUCTION/CREA, autour d’une épreuve numérique calibrée, cadrée sur une partie significative du visuel au format final, afin de décider de l’utilisation ou non du fichier.


Vous l'aurez compris, cela a pour objectif de ne pas engager notre responsabilité quant à la qualité finale d'un fichier.

Mais ces alertes sont souvent incomprises (elles donnent surtout lieu à des mouvements de panique assez comiques, l'étape de la PAO étant souvent considérée comme une étape de formalité qui prend 5mn) et lorsqu'au final on imprime quand même la 4X3, par exemple, on nous dit: "bah alors il est où le problème, c'est très bien comme ça!"
Sachant qu'on a réechantillonné le fichier avec Photoshop (l'interpolation de Photoshop est "un peu" meilleure que ce que peut faire InDesign, ou même un RIP, à ma connaissance), ce qui a un peu limité la casse, mais la vérité c'est que c'est quand même crado...

Ma problématique concerne l'épreuve que nous sortons pour montrer le rendu final.
Elle n'est en réalité pas représentative du rendu final support: nous n'avons pas de simulateur de trame sur notre RIP... et c le genre de truc qui coute très cher!...

Est-ce que notre démarche vous semble judicieuse (le fait d'alerter et de proposer une épreuve numérique pour juger du rendu d'une image)?
Pensez-vous qu'il soit judicieux d'investir dans un simulateur de trame? (Option Dot Creator pour Fiery XF pour qui le connait). Sachant que de toute façon personne n'y comprend rien... (toujours ces 2 démarches qui s'opposent: éduquer les gens ou les enfumer pour pas se faire chier)
Pour se rapprocher au maximum de l'impression finale, y-a-t-il d'autres facteurs qu'il faudrait simuler? (engraissement, teinte papier). Sachant qu'on travaille sur du papier Semi Mat 250g normalisé ISO + calibration intégrale de notre chaîne graphique.

Merci d'avance pour vos réponses.

10
Impression / Re : TAC (Tout est Actuellement sous Contrôle)
« le: juin 18, 2015, 11:00:51 am »
Citer
Ouaih, sauf que cela dépend de certaines choses.

Qu'est-ce qui dépend de certaines choses?

11
Impression / TAC (Tout est Actuellement sous Contrôle)
« le: juin 16, 2015, 15:08:04 pm »
Salut tous,

Certains vont croire que je ne les aime pas, mais voici un nouveau message d'un imprimeur.

Un PDF généré avec le profil ISONews26v4 (en vérité nous avons créé un profil sur cette base pour bloquer le taux d'encrage à 220%, nous nous en servons en profil de conversion lors d'un export depuis InDesign, parce que tous les périodiques demandent un TAC de 220% maxi (!!!)... on se demande à quoi ça sert de faire des standards si après chacun y va de ses petites exigences).
bref.
Donc un beau PDF avec des noirs-3/4 de tons dans les 190%-200% de TAC.
Envoi par mail.

Retour de l'imprimeur (encore une fois je ne divulguerai pas le nom de ce quotidien... mais je donne un indice: son nom résonne)
"Votre DP macule. Pouvez-vous réduire au maximum la superposition des 3 couleurs primaires en maintenant le noir à environ 90-95%, afin de limiter l’apport d’encre à cet endroit et par conséquent limiter le risque de maculage ?"

Je fais quoi? Je prend le métro et un objet contondant avec moi?
Vais-je devoir faire ce stupide exercice de l'époque du cromalin: du retrait sous-couleurs dans Photoshop??????

...si qqun a une expérience imprimeur qui pourrait expliquer cette demande.... ça me calmera les nerfs...

12
Citer
le PSR a été remplacé par le PSO depuis, non ?

Hummm...?

Ce sont 2 choses différentes.

Les PSR sont des profils destinés à des impressions en Héliogravure.
Les PSO sont des profils pour l'Offset.

13
Merci Claude72 pour ta réponse. (je dois t'avouer qu'en secret j'espérais que tu interviennes sur ce post, connaissant au travers de bcp d'autres discussions, ta passion et tes compétences sur le sujet)... mais oui les wisis autres je vous aime aussi!

Effectivement il va falloir que j'aille au charbon pour expliquer à ces messieurs leur travail... et ça me gonfle pas mal.
Je ne balancerai pas le nom de ce magazine mais quand on sait que ses tirages sont hebdomadaires et réprésentent des centaines de milliers d'unités, il y a de quoi s'inquieter sur l'imprimerie et la PAO française.
Je rêve d'un organisme français qui centraliserait clairement les informations sur le sujet, qui fournirait les ressources et les méthodes pour faire du bon travail imprimé.... un WISIBILITY puissance 10!

Pour ajouter une anecdote à ce sujet:
Un autre quotidien réputé (celui qui a hébergé Charlie après les attentats pour ne pas le citer).
Visite dans ses locaux car les tests sur papier presse quotidienne que nous lui avons demandé nous semblaient vraiment étranges niveau couleurs et parce qu'il nous avait envoyé un petit mail sympa en nous invitant à travailler selon les normes parce que nos PDFs dépassaient 300% de taux d'encrage (alors qu'on les avait généré avec le profil ISONewspaper26v4 (??)
Nous rencontrons LE gars qui gère la reception des fichiers. Il nous explique sa méthode de travail. Attention c'est affligeant.
Il ouvre le PDF, met le curseur sur une zone noire et effectivement Acrobat indique 320% de TAC... sauf que le profil de simulation selectionné dans Acrobat est un vieux Euroscale pourri. Nous lui expliquons et nous lui faisons la démo en direct en choisissant le profil de simul ISONews. Le taux d'encrage passe en dessous de 240%... stupeur dans ses yeux et malaise perceptible... pirouette de tchatche et il endort l'affaire en utilisant tous les termes techniques qui lui passent par la tête (espaces LAB et tutti quanti).
Attendez le meilleur reste à venir!
Nous lui demandons comment il gère un PDF lorsqu'il le réceptionne.
Démonstration:
- ouverture du PDF avec Photoshop (Arrrgh!! tous est pixelisé!!)
- dans la boite de dialogue il choisi le mode RVB (re-Arghh!)
- il converti l'image en ISONewspaper26v4...
- il procède à des corrections de couleur sur l'image à grands coups de niveaux pour "obtenir un rendu plus flatteur!" (Je suis au bord de la crise cardiaque: j'ai passé 7 jours avec des DA au cul pour caler les couleurs de mon visuel!!!!)
- enregistrement en PDF Photoshop et hop! envoi dans un RIP préhistorique en Linux...
On a essayé de lui expliquer que sa méthode n'était pas bonne mais on s'est heurté à un mec complètement hermétique qui s'est caché derrière sa grande expérience.

Et voilà comment messieurs les clients vos fichiers sont imprimés dans les plus grands périodiques français.

Aller, ne pas perdre espoir. Bonne journée à tous ceux qui se battent pour la qualité. Big UP à WISIBILITY.

14
Impression / Contraintes techniques de support magazine bizarres...
« le: juin 08, 2015, 11:48:13 am »
Bonjour les Wizards.
Je tique sur un problème. Peut-être pouvez-vous m'éclairer de vos lumières, ou du moins me dire si comme moi vous trouvez cette situation bizarre.

Je dois fournir un PDF gravure à un support magazine français.

Lorsque je consulte les contraintes techniques de ce support voici ce qui est dit:

Héliogravure – Standard PSR_SC_STD_V2 – Taux d’encrage : 280%
Fichiers Numériques : PDF réalisé selon la norme du Ghent-Workgroup MagazineAds_1v3 (www.gwg.org)
Epreuve contractuelle : PSR_SC_STD_V2


Ce qui me chagrine c'est que le profil PSR_SC_STD_V2, standard ECI, utilisé en conversion lors de l'export PDF depuis Indesign, crée une quadrichromie avec un taux d'encrage dans les noirs beaucoup plus élevé (350-360% voire plus)!

Pour moi ces contraintes techniques sont contradictoires: soit on utilise le profil ECi, soit on fait de la bidouille pour "rentrer dans leurs contraintes".

J'ai également retourné de fond en comble le site du Ghent-Workgroup (beaucoup d'acteurs presse s'y réfèrent), et il me semble que c'est un peu le bordel.
Par exemple on peut télécharger un JOBOPTION d'export PDF appelé MagazineAds_1v3, mais ce paramètre prédéfini d'export PDF utilise l'US WEB COATED comme profil de conversion de couleur.... (????)

Qu'en pensez-vous?

15
Impression / Re : Une production graphique écolo?
« le: janvier 14, 2015, 16:06:32 pm »
Je sais que c du Bullshit tout ça, mais on s'en fout on imprime en Chine.... ;D

En réalité c'est histoire de faire un peu moins pire que d'habitude pour une campagne de com.
Et puis c'est aussi pour ça fasse un beau film, avec des images champetres, des opérateurs qui se font chier sur du matos bizaroïde, de beaux fondus au blanc et une musique qui fait chialer.

Merci pour votre aide. Je vais aller jeter un oeil du côté de la gravure.

Mais c vrai qu'il est difficile de savoir si la production print de nos jours, avec le numérique (plein de composants qui font le tour de la terre 25x,etc), a réellement moins d'impact écologique que les techniques traditionnelles et leur supers produits chimiques.
Et je ne parle meme pas du match entre l'affichage numérique alimenté au plutonium et la bonne vieille offset qui déforeste l'amazonie...

Pages: [1] 2


Wisibility est un sité dédié à la formation aux métiers l’image. Vous y trouverez différentes ressources vous aidant à maîtriser les logiciels graphiques tels que Photoshop, Lightroom, Illustrator, InDesign, Flash… Aujourd’hui, Wisibility réunie plus d'une vingtaine d’experts, intervenant en Entreprise pour former graphistes, webdesigners, développeurs web, photographes, monteurs, trucistes…
Depuis 2006 nous nous sommes spécialisés dans les tutoriels vidéos permettant de se former à distance. Notre forum très actif, géré par une équipe de bénévoles répondra à vos demandes. Vous pourrez également profiter de nos émissions et reportages sur la Wisi TV.
Contact - Wisibility est une marque déposée

Blog - Tutoriels - Wisi TV - Forum