Tutoriels vidéo art graphique gratuits

 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - claude72

Pages: [1] 2 3 ... 40
1
InDesign / Re : Importation multipage pdf ET reduction du format...
« le: novembre 06, 2017, 19:38:06 pm »
Pour commencer, le "re-frying", c'est à dire l'importation d'un PDF pages par pages dans ID (ou autre) pour ensuite en refaire un PDF, n'est pas la meilleure pratique ! C'est même fortement déconseillé, à moins de très bien savoir gérer les paramètres de création du nouveau PDF pour ne pas détruire et/ou modifier certains paramètres du PDF original.
Le plus simple pour tes modifications serait que tu abandonnes le PDF et que tu les fasses sur le fichier natif.

Si tu ne peux pas avoir le natif, et que tu dois absolument travailler avec le PDF mais que tu as seulement besoin d'ajouter des pages, il vaudrait mieux que tu fasses tes pages supplémentaires en A4 dans ID, puis que tu en crées un PDF et que au final tu importes le PDF des pages supplémentaires dans le PDF original en mettant chaque page supplémentaire à la bonne place (ça se fait très bien avec AcrobatPro).

Si il faut en plus faire des modifications dans le PDF original, il existe des outils dans AcrobatPro et d'autres outils complémentaires dans des logiciels spécialisés (genre PitStop) qui permettent d'éditer et de modifier un PDF (y compris modifier les textes, pour changer par exemple les numéros de pages... à condition bien-sûr que le branque qui t'a fourni un PDF pas fini, pas au format et avec des traits de coupe inutiles n'aie pas en plus fait la connerie de vectoriser les textes !)


Sinon, si tu tiens vraiment à faire une importation du PDF dans InDesign, et que tu sais parfaitement éviter les erreurs du re-frying, le plus simple est de continuer à travailler en A4 et de faire la réduction en A5 à la fin du travail :
- soit au moment du flashage, en indiquant à l'imprimeur qu'il faut imprimer à 70,7% (normalement ils savent très bien faire ça !)
- soit à la création du PDF, en passant par un fichier PostScript réduit à 70,7% que tu distilles ensuite en PDF.



Ceci dit, les repères de coupe peuvent poser problème... car non seulement ils sont inutiles pour l'impression, mais en plus ils ont souvent un décalage qui est insuffisant : je ne sais pas si Adobe a (enfin) revu ses réglages par défaut du décalage des traits de coupe (qui sur les versions que j'utilisais il y a quelques années étaient de seulement 6 pt, soit environ 2 mm ce qui était très insuffisant), mais même si ils sont passés à 9 pt (ce qui suffit pour une impression à 100%) une fois les pages réduites de A4 en A5 le décalage ne sera plus que de 6 pt ce qui va être insuffisant pour le brochage... et si ils sont restés par défaut à 6 pt, ça ne fera plus que 4 pt après réduction ce qui est encore plus insuffisant : c'est pourquoi les imprimeurs qui savent travailler demandent des PDF sans repères de coupe ou les suppriment sans rien dire au client/graphiste... j'espère que ton imprimeur saura les supprimer, sinon, ils risquent d'apparaître aux coins des pages du document fini  :(

2
InDesign / Re : Pour imprimeur qui n'a pas InDesign
« le: octobre 30, 2017, 19:05:29 pm »
Ce n'est pas vraiment l'imprimante (ou la flasheuse) qui permet de traiter correctement un PDF, mais plutôt le RIP qui lui est associé/connecté !

Ceci dit, puisqu'il a InDesign, je te conseille de lui donner le PDF et le fichier natif : comme ça si il a le moindre problème avec le PDF, il pourra utiliser le natif.

3
InDesign / Re : Pour imprimeur qui n'a pas InDesign
« le: octobre 26, 2017, 20:45:52 pm »
... et je suis obligée de vectoriser les polices ?

Il n'y a pas besoin de vectoriser les polices dans un PDF, puisque elles sont incorporées dans le PDF à la création du PDF.

(ce n'est pas un EPS du siècle dernier !!!)

Cependant, pour éviter les problèmes avec des fontes de mauvaise qualité (genre daubes gratuites de Dafont) mal utilisées par des graphistes incompétents dans des PDF mal faits (le genre qui clique sur "Exporter en PDF" sans savoir ce qu'il fait), certains imprimeurs préfèrent que tous les textes soient vectorisés.
Et les imprimeurs à l'évolution limitée (voire inexistante) qui n'ont toujours pas compris que le PDF n'est pas un EPS pourri du siècle dernier ou qui ne savent pas gérer des PDF correctement continuent à demander des textes vectorisés alors que ce n'est pas nécessaire.

Bref, pour résumer, dans la théorie il n'est pas nécessaire de vectoriser les textes dans un PDF, mais dans la pratique c'est plus prudent quand le PDF est créé et/ou traité par des incompétents.

4
InDesign / Re : Indesign et importation de plans en eps
« le: octobre 23, 2017, 20:17:41 pm »
Je travaille sur une doc avec des plan d'architecture importés dedans. J'ai passé tous mes plans eps dans Illustrator à la taille de leur affichage dans la maquette Indesign, et maintenant je dois affiner les traits pour qu'ils soit moins épais au final.

De mémoire, avec les plans d'architecte j'avais le problème inverse : les traits étaient trop fins après réduction...
Il y a dans Illustrator une option pour modifier les traits lors d'une mise à l'échelle, donc si tu ne l'as pas cochée les traits sont restés à l'épaisseur originale ? peut-être que tu pourrais essayer d'activer cette option et refaire la mise à l'échelle ?



Citer
Mes plans étaient initialement en pdf...

Ouvrir avec Illustrator des PDF issus d'un logiciel autre qu'Illustrator pour les modifier n'est vraiment pas la chose à faire...
Il vaut mieux utiliser Acrobat + PitStop ou tout autre outil d'édition, mais surtout pas Illustrator !!!

5
Illustrator / Re : Flèches du clavier Inversées !
« le: septembre 20, 2017, 20:53:12 pm »
Tu n'aurais pas par hasard et/ou par inadvertance fait pivoter l'affichage de 90° vers la gauche (anti-horaire) ?

6
Illustrator / Re : finaliser sous pdf ?
« le: septembre 06, 2017, 20:09:08 pm »
Ca fait une belle lurette que je n'ai pas travaille sur illustrator et photoshop donc j'ai repris petit a petit. En ce moment je suis en train de faire une maquette.

Tu as oublié InDesign : pour faire une maquette c'est quand-même plus pratique... et surtout plus adapté que Illustrator ! ;D

7
Après non je fait pas assez confiance en mon imprimante pour tenter des épreuves de ce type d’expérimentation :)
Dans le coins je connais un type qui fait des sorties de plutôt bonne qualité sur des presses numériques, ça vaux le coup que je fasse un test chez lui ?

Pour faire court, une presse numérique est une imprimante laser un peu plus rapide et avec une meilleure gestion du papier qu'une imprimante familiale... le résultat risque donc d'être assez similaire !

8
J'ai réussi à faire deux photos du magazine que je parlais juste avant, voilà :D

OK, merci.

Ça ne m'a pas l'air d'être vectoriel... donc c'est probablement simplement une image matricielle avec une résolution très basse : apparemment, si on se fie à l'échelle du compte-fil, il semble que chaque pixel fait environ 1 mm de côté, ce qui indiquerait une résolution de 25 pixels par pouce... tu as déjà fait un essai d'impression avec 25 ppi sur une imprimante jet-d'encre ?
(ce qui devrait te donner un résultat assez approchant d'une impression offset avec une trame 175 lpi)

9
Bah c'est quelque chose comme ça que je voulais tenter de te montrer, en décochant "rééchantillonnage" je peux augmenter ou réduire la taille de mon image mais du coup forcement sa résolution.
Je te met en pièce jointe(bha non ça marche toujours pas donc se sera juste un lien ici...) un fragment d'image. Quant on l'agrandie c'est dégeu normal j'ai compresser en jpeg pour pouvoir la postée mais en .TIFF elle est vraiment nickel et quand j'en fait un PDF après export dans Indesign bah écoute ça rend bien :)

Ça rend bien à l'écran... qui lui affiche les pixels ! Après, qu'est-ce que ça donnera à l'impression, c'est une autre histoire  ???



Citer
Bah dans ce cas si jamais tu as le temps tu peux aller en librairie et tenter de trouver un magasine qui se nomme "Les cahiers de la Playhistoire" Hors série n°2 Spécial Zelda.
C'est magasine français qui à outrageusement plagier les bouquins dont j'ai mis le lien.
Tu verra à partir de la page 40 qu'il reprennent le même principe à savoir une image immense en pixel art sur toute la surface de la page et y intégré un peu de texte. :)

Ben euhhhh... franchement je n'ai pas vraiment le temps de visiter les librairies... désolé...

Et puis faut-il encore qu'ils aient bien plagié !!!

Tu n'aurais pas la possibilité de faire une macrophotographie avec un grossissement d'au moins 10 fois (ou une photo à travers un compte-fil X10) d'un des dessins des bouquins du site dont tu as mis le lien ?

10
Oui ça ne m'aurait pas dérangé qu'il en mette à l'arrache comme sur n'importe quelle photo, mais ici sur le pixel-art ça marche pas bien du tout  ;D

Surtout que si tu veux des gros pixels, alors il ne faut pas en rajouter pour qu'ils deviennent petits !



[/quote]Bah oui c'est pour ça que je comprenais pas ton paragraphe sur l’histoire des pixels  ;)[/quote]

Ceci dit, peut-être que finalement (et donc malgré la théorie) ça fonctionnerait avec réellement des vrais gros pixels, genre une résolution de 15 ou 20 ppi... je ne sais pas...
Mais dans ce cas il ne faut pas surtout pas que tu sur-échantillonnes l'image pour l'impression !!!



Citer
Bah pour le coup c'est pour savoir si des personnes utilisaient déjà ce genre de pratiques et avaient des conseils à me donner que j'ai créer ce topic, mais j'avoue c'était loin d'être clair ! Mes plus plates excuses !!! :D

Pas de souci !!! mais il faut quand-même prendre en compte que la plupart d'entre nous a passé sa carrière à faire en sorte que les pixels ne soient pas visibles... alors ce n'est pas évident de trouver une solution comme ça d'un claquement de doigts pour que d'un seul coup ils deviennent très visible !!! ;D

 

Citer
Oui mais on est sur de web et en PNG, on ne peux pas zoomer à plus de 600% pour les voir ces imperfections sur le site.

Non, c'est pareil sur le web, pas pour les mêmes raisons, mais tu ne peux pas avoir des vrais pixels aussi gros que ceux de ce logo... donc, c'est un bricolage avec des faux pixels.



Citer
Mais c'est pas justement à cause de ce format et de sa résolution (quand je l'ouvre il est en 144ppp) qu'il est pas top ce logo ?

Pour le Web, la résolution on s'en fout : c'est seulement une (méta)donnée, et qui n'est pas prise en compte par les navigateurs, qui se contentent d'afficher chaque pixel de l'image sur un pixel de l'écran.

Le fait qu'il soit un peu crade (les bandes grises plus ou moins foncée sur les bords du noir) viennent plutôt d'un mauvais mode d'image : le logo est noir et blanc, donc il devrait être en mode bitmap, alors qu'il est en mode RVB...

Ceci dit, je pense qu'à l'origine il est vectoriel et qu'il simplement a été (mal) converti en matriciel pour le Web, ce qui a ajouté les bandes grises qui ressemblent à de l'anti-aliasing permanent.



Citer
Juste à titre d'exemple je te mets en pièce jointe un essai que j'ai réalisé après mes posts avec Belnea je voudrais avoir ton avis pour savoir si je risque de rencontrer des problèmes à l'impression avec ce genre de "procédure".
Je te met donc une capture d'écran d'un jeu vidéo et un PDF de cette capture que j'ai basculé sur un A4.
(EDIT : Ah bah non ça rentre pas c'est un peu trop gros, je peux t'envoyer ça par e-mail ??)

Franchement, je ne peux pas te conseiller plus : je vois à peu près ce que tu veux faire, mais comme je l'ai dit plus haut, j'ai passé ma carrière à faire en sorte que les pixels ne soient pas visibles, donc je ne sais pas vraiment comment les rendre bien visibles !!!

Je pense que la solution pourrait être de passer par une vectorisation dynamique d'une image en très basse-définition très agrandie (donc avec une très très basse résolution) de manière à transformer les vrais pixels de l'image en faux carrés vectoriels. Ensuite, avec le vectoriel on peut faire ce qu'on veut (y compris retoucher faux pixel par faux pixel), et surtout il est possible d'imprimer proprement des gros faux pixels.

À la limite, et sans aucune certitude, je pourrais peut-être trouver une piste si je voyais de mes yeux une de ces images imprimées sur les livres que vend le site dont tu parles... je ne suis sûr de rien, mais je suis normalement capable de distinguer au compte-fil une impression vectorielle d'une impression matricielle de faux pixels ou d'une impression de vrais gros pixels ???

11
Je pensais pouvoir augmenter les dimensions en rééchantillonnant mais non  ;D

Ben si, mais tu augmentes aussi le nombre de pixels, donc l'algorythme de sur-échantillonnage rajoute des pixels à l'arrache un peu comme il peut...  :(



Citer
Je sais pas si j'ai compris ce que tu veux dire  ;D ;D
En tout cas, je cherchais surtout à pouvoir agrandir et rétrécir les dimensions de mes images sans subir les détériorations que j'ai montré. (Et apparemment j'ai trouvé un bon compromis grâce à l'aide de Belna)

Ça, ce n'est pas possible : forcemment, si tu agrandis la taille des images quand tu les importes dans InDesign il arrive un moment où elles n'ont plus assez de pixels, et si tu les réduis il arrive un moment où elles ont trop de pixels, c'est inévitable...

(et c'est pourquoi à l'époque où on scannait des images papier ou des ektas on faisait toujurs le scann à la bonne résolution et à la taille d'utilisation... aujourd'hui avec les images déjà matricielles des APN il faut bricoler !!!)



Citer
... au final c'est juste des images (formées de carrés de couleurs) basiques et on les imprimes pas avec des pixels mais avec une trame comme tout le monde non ?  ??? ???

Oui, la trame (sur le papier) remplace les pixels de l'image informatique, et donc après l'impression il n'y a plus de pixels !



Citer
En tout cas c'est forcement possible puisque ce studio arrive à récupérer les images d'un jeu pour en faire des livres/poster  :o

Oui, mais pas simplement en imprimant des images basse-résolution, il y a (certainement) un traitement supplémentaire qui refabrique les gros "pixels" visibles (qui donc en fait sont des faux pixels) à partir des vrais (petits) pixels correspondant à la résolution réelle de l'image.
Dit autrement, les pixels que tu vois à l'écran et imprimés qui ont l'air de mesurer à peu près 1 mm de côté (ce qui fait une résolution APPARENTE de 25 ppi) sont en fait chacun composés de 12x12 pixels d'image, et l'image a alors une résolution réelle de (probablement, pour respecter les "standards" habituels) 300 ppi.

Regarde tout simplement le logo en tête du site que tu cites : il est impossible d'avoir à l'écran des pixels aussi gros, et si tu télécharges ce logo et que tu l'ouvre avec Photoshop tu verras que chaque (faux) "pixels" apparent est en fait composé de 64 (ou 81) vrais pixels d'écran en matrice 8x8 (ou 9x9 selon que l'on prend en compte ou non les pixels de l'anti-aliasing), comme tu peux le voir sur les copies d'écran que j'ai faites : les règles matérialisent les vrais pixels de l'image, et c'est particulièrement visible sur le point noir que j'ai ajouté sur la 2e copie d'écran !



*************


Citer
Oui je comprends, mais dans ma logique, un fichier ZIPer c'était comme pour un fichier WinZip super compresser quoi  ;D

Quand tu demandes à ce que les images soient compressées en ZIP dans un PDF, le logiciel qui crée le PDF utilise exactement le même algorythme de compression que WinZip !!!



Citer
Donc si j'ai bien compris le ZIP est meilleur et plus gros tandis que le Automatique plus léger mais moins bon en qualité !

Oui.

Pour être plus précis, le ZIP est meilleur et plus lourd...

... alors que le "Automatique" utilisant le format JPEG est, comme toute image compressée en JPEG, plus léger mais de moins bonne qualité.
En pratique, si le JPEG est bien géré, il est impossible de voir la dégradation d'une image JPEG en qualité maximale : donc l'option "Automatique qualité maximale" donne un résultat aussi bon visuellement que du ZIP tout en étant moins lourd.

(ceci dit, quand je faisais des PDF pour une utilisation pré-presse en interne, c'est à dire pour passer de mon fichier InDesign à mon logiciel d'imposition (j'imposais avec une extension d'AcrobatPro, donc il me fallait obligatoirement passer par un PDF) je ne voulais pas du JPEG et j'utilisais la compression ZIP)

12
Si j'essaye de la réduire sans toucher à sa résolution voilà le résultat :



C'est dégueux, difforme on vois plus rien.

C'est normal, puisque la case "Rééchantillonnage" est cochée donc la définition (le nombre de pixels) est modifiée : en l'occurrence l'image est sous-échantillonnée, et le résultat que tu montres est bien le résultat d'un sous-échantillonnage, c'est à dire une image dont des pixels ont été supprimés ainsi que les détails qui vont avec !



Citer
Et si j'essaie de l'agrandir dans Photoshop j'ai plein de problèmes de pixels avec la résolution d'origine ou quand je passe mes images en 300ppp.



Là encore c'est normal, puisque la case "Rééchantillonnage" est encore cochée donc la définition est encore modifiée : en l'occurrence l'image est sur-échantillonnée, et le résultat que tu montres est bien le résultat d'un sur-échantillonnage, c'est à dire une image basse définition à laquelle des pixels ont été artificiellement ajoutés par un algorythme, donc mal ajoutés.


En fait, si j'ai bien compris ce que tu veux faire, ton problème est plus profond : si j'ai bien compris ce que tu veux faire, le "pixel art" est une forme d'impression dans laquelle les images sont définies par des gros pixels ?
et tu espères réaliser ça simplement avec des images qui ont des gros pixels à l'écran ?

Si c'est bien ça, tu es mal barré, car l'une des 1res notions à comprendre dans la PAO et l'impression qui va avec (et c'est peut-être même LA 1re chose primordiale à comprendre, en premier, tout d'abord, avant tout) c'est que l'impression n'est jamais identique à l'écran...
... et notamment pour la raison simple que les pixels d'une image tons-continus (c'est à dire une image en couleurs ou en niveaux de gris) ne peuvent pas être imprimés (même si ils arrivent quand-même à apparaître à l'impression d'images basse-résolution), donc tu va avoir du mal à faire imprimer des pixels simplement en bricolant la résolution de tes images !
Et donc il doit y avoir une technique particulière (et certainement un peu plus compliquée) pour faire ce que tu veux  ???


***************


Citer
Je viens de tester un peux, effectivement en ZIP bizarrement mes fichiers pèsent plus lourd que si je les laissent en Automatique Qualité d'image Maximum.

Il n'y a rien de bizarre, puisque c'est au contraire parfaitement normal : la compression ZIP est une compression non-destructive, alors que quand tu choisis l'option "Automatique Qualité d'image Maximum" tu utilises la compression JPEG, qui elle est destructive*, donc plus efficace : il est donc normal que tes PDF dont les images sont compressées en JPEG soient moins lourds que ceux avec les mêmes images compressées en ZIP.


* plus ou moins destructive en fonction de la qualité, et c'est pour cette raison que tu as la possibilité de choisir plusieurs qualité différentes, qui correspondent à plusieurs taux de compression différents, sachant que plus le taux de compression est élevé, plus l'image est dégradée.

13
Impression / Re : Imposition Jeux de cartes 100 pce
« le: août 04, 2017, 19:13:17 pm »
C'est selon l'imprimeur !

Perso je demandais un fichier PDF de 100 pages.
(et si possible le natif avec)

D'autres (ceux qui flashent les PDF en les important dans des gabarits XPress ou InDesign) préfèrent 1 PDF par carte (en fait 1 PDF par page).

Et ceux qui ont des flux PDF performants auront plutôt tendance à s'en foutre, car le flux sait gérer automatiquement les 2 situations (mais c'est quand-même plus simple de faire un PDf de 100 pages plutôt que 100 PDF de 1 page !!!)



(en fait, dans les débuts de l'utilisation des PDF dans le pré-presse, beaucoup d'imprimeurs très dépassés et/ou sous-équipés ne savaient et/ou ne pouvaient flasher les PDF qu'en les important page par page dans des pages XPress ou dans des gabarits d'imposition XPress, et comme c'était beaucoup plus simple à faire avec des PDF mono-pages alors ils demandaient des PDF 1.3 mono-pages... donc beaucoup de branques ont pris l'habitude de faire des PDF mono-pages et de donner systématiquement 1 PDF par page à tous les imprimeurs, même ceux qui savaient/pouvaient flasher des PDF multi-pages  >:( alors les fabricants de flux PDF et de logiciels d'imposition évolués ont intégré ce problème dans leurs logiciels et ajoutés des fonctions qui permettent de réunir automatiquement des PDF mono-pages en un seul et même travail)

14
Impression / Re : Dessin au trait / calque
« le: juin 28, 2017, 20:07:46 pm »
... la procédure avec les seuils c'est pas la plus simple...

Ben si, pour les bonnes et simples raisons que primo le seuil est défini dans les paramètres du scanner au moment du scann et n'est donc plus modifiable une fois que l'image est scannée, deuxio (avec Photoshop) il est impossible de faire une rotation paramétrée sur une image 1-bit, tertio (toujours avec Photoshop) nombre de fonctions très pratiques comme le dépoussièrage automatique ne fonctionnent pas en mode 1-bit... donc  :

- soit il faut se contenter de ce que le scanner a bien voulu faire, tant-pis si ce n'est pas droit ou que le seuil n'est pas bon, et laisser toutes les pétouilles = "travail" de merde

- soit il faut faut tâtonner avec des prévisualisations successives pour trouver la bonne position du document sur le scanner pour qu'il soit scanné droit, puis faire des scans successifs avec différents seuils pour trouver le bon seuil, et pour finir tout nettoyer à la main !

- éventuellement il est possible de redresser et de dépoussièrer un scan 1-bit en le transformant au préalable en niveaux de gris... mais c'est un peu bête de faire un scann en mode 1-bit, qui est en fait un scann en mode niveaux de gris converti à la volée en noir et blanc (selon le seuil défini dans les paramètres de scann), pour ensuite le re-convertir en mode niveaux de gris pour ensuite le re-remettre en mode 1-bit... ça fait triple conversions et double manipulations pour seulement le redresser et le nettoyer, et ça ne permet toujours pas de modifier le seuil.


Alors que l'avantage de partir avec un scann en niveaux de gris, c'est qu'il est possible d'utiliser tous les outils de Photoshop (redresser et nettoyer automatiquement) puis de choisir le seuil, avant de le passer en mode 1-bit... au final, c'est beaucoup plus rapide et de bien meilleure qualité !
Le seul inconvénient, c'est le poids de l'image niveaux de gris intermédiaire, qui est 8 fois plus lourde que l'image 1-bit finale.

(ceci dit, aujourd'hui avec un Mac qui a 8 Go de RAM et 1 To de disque-dur il y a largement assez de puissance pour traiter une image A4 qui pèse 140 Mo en niveaux de gris !!! ;D
Et même à l'époque où je n'avais qu'un pauvre G4 avec 1 Go de RAM ça se faisait très bien et ça prenait largement moins de temps que de tâtonner plusieurs fois de suite.)

15
Forum de mort ! Pfff

Peut-être que tout simplement il serait plus judicieux de poser la question directement à  Stéphane Baril ?



Citer
Allo y a quelque"un au bout du fil

Oui, à la Hot-Line Adobe il y a toujours quelqu'un pour répondre ;D

Pages: [1] 2 3 ... 40


Wisibility est un sité dédié à la formation aux métiers l’image. Vous y trouverez différentes ressources vous aidant à maîtriser les logiciels graphiques tels que Photoshop, Lightroom, Illustrator, InDesign, Flash… Aujourd’hui, Wisibility réunie plus d'une vingtaine d’experts, intervenant en Entreprise pour former graphistes, webdesigners, développeurs web, photographes, monteurs, trucistes…
Depuis 2006 nous nous sommes spécialisés dans les tutoriels vidéos permettant de se former à distance. Notre forum très actif, géré par une équipe de bénévoles répondra à vos demandes. Vous pourrez également profiter de nos émissions et reportages sur la Wisi TV.
Contact - Wisibility est une marque déposée

Blog - Tutoriels - Wisi TV - Forum