Tutoriels vidéo art graphique gratuits

 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Pages: 1 [2]   En bas

Auteur Sujet: Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator  (Lu 3135 fois)

Yann M.

  • Wisi tout neuf
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #15 le: décembre 13, 2016, 14:40:50 pm »

Citer
En fait tu n'as même pas besoin de PDF hybride pour les opérations en internes sur les fichiers ! tu peux travailler sur du .AI pur (donc sans PDF associé) (ou du .indd...) et faire un PDF pur basse-résolution pour le BàT à envoyer au client, puis un autre haute-résolution pour l'impression quand le BàT est accepté.

J'y ai bien pensé, et il y'a longtemps. Mais dans l'idéal, et c'est là que je suis peut-être pas allé assez loin, j'aurai dû mettre en place un script ou un automatisme qui me génère les différents formats à la volée. Pour être sûr que la moindre modif soit répercutée sur les autres formats. En passant de la version A à la version B il serait impératif de l'avoir automatiquement en ai, en pdf BDef et en pdf HD.
Mais même avec ça, je te raconte pas le nombre de fichiers générés dans les projets. Nous arrivons fréquemment aux versions D, E, F, sur du multi références, ou multi tailles (genre 5 à 8 tailles de boîte). Tu imagines les conséquences en gérant les choses sur 3 "formats" différents? Déjà aujourd'hui nous générons à la demande un pdf écran allégé, et ce, seulement quand le poids de la construction nous y oblige (ça reste ponctuel).
Nous faisons aussi de la personnalisation griffe texte (nom, ville, logo, tél), sur plus de 4000 clients à l'année, autrefois sur Xpress, je nous vois très mal devoir gérer aujourd'hui plusieurs formats pour chaque griffe. C'est tout bonnement anti-productif (à la vue de notre charge) et même très dangereux. Déjà le pdf fait aujourd'hui est réinjecté dans l'ERP, trimbalé dans tout le réseau commercial, il a donc tout intérêt à être bien conçu et unique dès le départ. On avait même fait un démarrage d'étude avec ID (l'opératrice avait fait une formation), pour comparer les méthodes de travail. Y'a pas eu photo. Alors que ID est nettement plus fort dans la productivité multipage et le travail du texte. Je t'avoue qu'on se pose régulièrement encore la question, histoire de se remettre en question... Si le fichier IDD pouvait être vu et lu par tout le monde alors pourquoi pas, mais encore, tu devrais gérer une masse d'imports vectoriels, alors que le fichier illus, unique et complet n'en aura jamais besoin. Les griffes (en NB) sont à 99,99% du vectoriel.
Et bien aujourd'hui les erreurs se comptent sur les doigts d'une main sur toute l'année, et elles ne sont pas liées à l'hybridation du pdf. Et encore, je trouve que même avec un pdf hybride mais unique, il y'a encore beaucoup trop de "bordel" dans nos dossiers  :P
IP archivée
--

Yann M.

claude72

  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 569
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #16 le: décembre 13, 2016, 20:07:06 pm »

J'y ai bien pensé, et il y'a longtemps. Mais dans l'idéal, et c'est là que je suis peut-être pas allé assez loin, j'aurai dû mettre en place un script ou un automatisme qui me génère les différents formats à la volée. Pour être sûr que la moindre modif soit répercutée sur les autres formats. En passant de la version A à la version B il serait impératif de l'avoir automatiquement en ai, en pdf BDef et en pdf HD.
Mais même avec ça, je te raconte pas le nombre de fichiers générés dans les projets. Nous arrivons fréquemment aux versions D, E, F, sur du multi références, ou multi tailles (genre 5 à 8 tailles de boîte). Tu imagines les conséquences en gérant les choses sur 3 "formats" différents? Déjà aujourd'hui nous générons à la demande un pdf écran allégé, et ce, seulement quand le poids de la construction nous y oblige (ça reste ponctuel).

Là il y a quelquechose qui m'échappe dans ton process ?? donc, tu finis le travail sur un fichier, tu enregistres en PDF hybride haute-résolution, et pour n'avoir qu'un seul fichier, tu envoies à ton client le PDF hybride qui servira aussi à faire l'impression ??
C'est très dangereux, parceque tu envoies à ton client un PDF qui contient les données AI dans la couche sous-jacente et qu'il peut alors TOUT te piquer pour aller chez un concurrent !!! ensuite c'est beaucoup plus lourd, et doublement : une 1re fois parceque le PDF est haute-résolution, une 2e à cause des données AI.

Ceci dit, tu n'es pas une exception, et on a tous des clients indécis (ou chieurs) qui demandent X modifications et autant de versions différentes, et donc moi aussi je devais aussi gérer plusieurs versions... le minimum, avec les clients les plus sympas, c'était 3... avec les très chieurs on arrivait facile à une dizaine (le genre de chieur qui bien-sûr refusait de payer le travail supplémentaire, sous pétexte que ça n'est pas du travail puisqu'il suffit juste de cliquer sur "PDF" et ça sort tout seul >:(), avec à chaque fois un PDF basse-rés à envoyer par mél.
Et comme déjà dit, et comme (presque) tout le monde (hormis les irréductibles du Pack), je bossais sous ID (ou XPress parfois...), donc quand j'avais fini de bosser sur le fichier il fallait que je génère le PDF manuellement... alors je faisais le PDF selon la circonstance : basse-rés pour envoyer au client en attendant la validation, et ensuite PDF haute-rés pour l'impression après la validation. Et à ma connaissance tout le monde fait quasiment ce que tu fais mais sous ID.

Mais JAMAIS je n'envoyais un haute-rés au client, pour ne pas qu'il aille le faire imprimer ailleurs
(en fait, si, je l'ai fait une fois, pour un papier en-tête d'un pote... mais il n'a jamais fait faire l'impression, puisqu'il avait intégré le PDF que je lui avais envoyé dans une maquette Word, et il imprimait chaque courrier avec mon PDF haute-rés en tête... >:()
... et jamais je ne le faisais à l'avance, car avec mon karma pourri j'étais sûr que si je préparais à l'avance le haute-rés, alors il y aura des modifs... ;D



Citer
Nous faisons aussi de la personnalisation griffe texte (nom, ville, logo, tél), sur plus de 4000 clients à l'année, autrefois sur Xpress, je nous vois très mal devoir gérer aujourd'hui plusieurs formats pour chaque griffe...

J'ai fait aussi de la personnalisation de produits pour des clients. Ça se fait aussi très bien avec ID !

Et pourquoi veux-tu gérer plusieurs formats ? Il n'y a aucun intérêt à garder des PDF, le fichier natif de base suffit.
Ensuite, pour une réimpression souvent il y a des modifs, donc les PDF précédents sont inutiles et ça ne sert à rien de les archiver... et même si tu veux faire une réimpression sans modification, il vaut mieux réutiliser les rasters qui sont (normalement) archivés (ou archivables) dans le flux et qui sont beaucoup plus fiables que de re-ripper un PDF.
(de la même manière qu'avant le CTP on archivait les films et on reprenait ces films pour une réimpression à l'identique fiable... avec parfois un petit coup de ciseaux pour changer un petit bout de film pour une petite modif, genre une date de ré-impression sur un livre)



Citer
Si le fichier IDD pouvait être vu et lu par tout le monde alors pourquoi pas,

Ben non, justement, aujourd'hui c'est ce qu'il ne faut surtout pas faire, car c'est prendre le risque de se faire piquer le taf !

Aujourd'hui, c'est tellement la merde dans l'imprimerie que (presque) tout le monde est prêt à toutes les saloperies possibles pour récupérer (ou voler) un client...

Par exemple, j'ai vu un jour mon boss/associé me refiler 3 fichiers en me demandant si c'était utilisable : c'étaient 3 JPEG merdiques basse résolution pour une couverture d'un bouquin (1re + dos + 4e)... donc non, pas utilisable... Et en fait je me suis rendu-compte longtemps après que c'étaient les fichiers basse-rés de BàT sortant du flux PDF d'un imprimeur sous traitant : mon boss avait donné les fichiers pourris du client à sous-traiter chez un confrère pour qu'il démerde la daube que le client avait faite (et éviter ainsi de m'entendre râler), et ensuite il a essayer de court-circuiter le sous-traitant en voulant imprimer ses fichiers de BàT !!! :o le mec nous aurais sorti des PDF haute-rés pour le BàT, moi je n'y aurais vu que du feu et j'aurais pu les flasher en toute bonne foi, le boss aurait dit au sous-traitant que le client avait refusé le travail ou abandonné ce projet, ou un quelconque mensonge dans le même genre, et le sous-traitant se serait fait baiser comme un bleu !




Citer
... mais encore, tu devrais gérer une masse d'imports vectoriels, alors que le fichier illus, unique et complet n'en aura jamais besoin.

Encore une fois (à part pour la sortie des PDF) ID fonctionne exactement comme Illustrator :

- tu peux copier/coller des éléments vectoriels de Illus dans ID (et même les retravailler dans ID), donc tu peux te passer d'import vectoriel dans ID

- en revanche il reste les imports matriciels : tu disais dans un post précédent que tu travaillais avec des imports LIÉS : donc ton fichier Illus n'est pas unique, puisqu'il doit être accompagné de ses imports matriciels, tout comme ID... mais tu peux aussi les incorporer pour avoir un fichier unique, autant avec Illustrator qu'avec InDesign

- et si tu as des imports liés pour les images matricielles, qu'il faut ranger dans un dossier, ce n'est pas plus difficile de mettre les imports vectoriels dans le même dossier... il y a même dans ID une fonction de rassemblement qui fait ça en 1 clic !

Donc, selon la façon de travailler, ton fichier Illustrator n'est pas plus unique qu'un fichier ID, et/ou un fichier ID peut être aussi unique qu'un fichier Illustrator.

Bref, là encore Illustrator n'a aucun avantage par rapport à InDesign... au contraire !
« Modifié: décembre 14, 2016, 18:45:14 pm par claude72 »
IP archivée
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !

Yann M.

  • Wisi tout neuf
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #17 le: décembre 14, 2016, 11:15:12 am »


Citer

Ben non, justement, aujourd'hui c'est ce qu'il ne faut surtout pas faire, car c'est prendre le risque de se faire piquer le taf !

Aujourd'hui, c'est tellement la merde dans l'imprimerie que (presque) tout le monde est prêt à toutes les saloperies possibles pour récupérer (ou voler) un client...


On doit être sacrément chanceux alors, parce que on ne se fait pas piquer le boulot comme ça. Nos clients sont en général des partenaires artisans, relativement proches, gérés par un réseau de représentants exclusifs, et puis nous faisons du pack que, pour une partie, peu d'imprimeurs peuvent assumer en France. Et ça ne les empêche pas d'être exigents lors de la visualisation de leurs BAT, soit via pdf, soit via épreuvage GMG. Donc le pdf basse def, on le fait parfois à la demande, mais il est vite "refusé" visuellement. Très difficile d'imposer ça à notre clientèle. J'ai même pensé à la protection des pdf, j'avais commencé à mettre le doigt dans le paramètrage par mot de passe, mais j'ai vite renoncé devant les enjeux réels et les contraintes au quotidien.
Les clients vont même jusqu'à nous redemander leur logo ou leur décor, pour envoyer à un autre imprimeur publicitaire (domaine que nous ne gérons pas), alors qu'ils ont déjà tout eu lors de nos BAT. Mais ils sont souvent incapables de s'en rendre compte et de le gérer eux-même. J'adore renvoyer ce qu'ils ont déjà ! :P

Plus on discute et plus je me rends compte du fossé très particulier qui sépare nos pratiques. Car tu me parles de risques et d'ennuis que je n'ai pas vraiment dans mon domaine, et avec les pratiques client que nous avons.
Je ne dis pas que nous ne perdons pas de client, mais c'est pour des raisons de budget (ça part en asie parfois) ou de prestation commerciale pure... Parfois ils reviennent, car la Chine, ça a aussi ses limites...
IP archivée
--

Yann M.

claude72

  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 569
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #18 le: décembre 14, 2016, 18:52:11 pm »

Plus on discute et plus je me rends compte du fossé très particulier qui sépare nos pratiques. Car tu me parles de risques et d'ennuis que je n'ai pas vraiment dans mon domaine, et avec les pratiques client que nous avons.

C'est parceque tu es dans une niche ! ... qui (entre autres) ne nécessite que du mono-page...

Et puis tu ne fais que du CMJN : ça aide ! ;)
IP archivée
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !

concierge

  • Administrator
  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5590
  • Je suis dans l'escalier
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #19 le: décembre 15, 2016, 11:54:07 am »

Citer
Et puis tu ne fais que du CMJN : ça aide ! ;)
Pourtant le pack c'est le domaine de prédilection du cmjn + ton(s) direct(s) (parfois même souvent du cmj + tons directs).
Ouvre n'importe quel paquet de biscuits pour voir ;)
Et je ne parle pas du pack de luxe…
C'est une des rares fois où j'ai même pu croiser de l'hexachromie…
IP archivée
C'est pas faux...

Yann M.

  • Wisi tout neuf
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #20 le: décembre 15, 2016, 13:25:41 pm »

Oui c'est plutôt ça, c'est le royaume de la teinte préparée ou personnalisée... même pas pantone. Quoiqu'avec le temps on commence à inciter à standardiser et se tourner au max vers pantone, histoire d'avoir un référentiel que tout le monde reconnaît, mais avec toutes les limites que ça représente. On sait tous quelle qualité Pantone met dans ses nuanciers  ::)... mais vu qu'il est hors de question de faire un cours sur le Lab aux boulangers... le pantone rassure. mais c'est un autre débat.
IP archivée
--

Yann M.

claude72

  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 569
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #21 le: décembre 15, 2016, 20:32:14 pm »

Pourtant le pack c'est le domaine de prédilection du cmjn + ton(s) direct(s) (parfois même souvent du cmj + tons directs).

Oui, CMJN à la base. Les tons-directs n'ont pas d'importance techniquement, puisque illustrator sait parfaitement les gérer...

... par contre, avec Illustrator pas de flux RVB ni de bichromie, et heureusement car il ne sait pas (ou ne savait pas ?) pas travailler avec plusieurs modes colorimétriques simultanément : par exemple, si tu importes une bichromie en mode incorporé, elle est automatiquement (mal) transformée en CMJN !
IP archivée
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !

concierge

  • Administrator
  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5590
  • Je suis dans l'escalier
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #22 le: décembre 15, 2016, 21:06:58 pm »

Citer
par contre, avec Illustrator pas de flux RVB
Il suffit de choisir le mode colorimétrique du document en RVB.
(Flux RVB jusqu'au pdf il s'entend, rares sont encore ceux qui le font InRip…)

Citer
(ou ne savait pas ?)
Il gère très bien la bicro depuis CS6 (je crois)
En revanche il ne faut bien choisir un pantone + depuis CC sinon c'est bazar…

Après perso AI n'est pas un logiciel pour le matriciel…
IP archivée
C'est pas faux...

claude72

  • Wisi Comment on décroche
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 569
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Ouvrir un fichier PDF dans Illustrator
« Réponse #23 le: décembre 16, 2016, 19:50:23 pm »

Il suffit de choisir le mode colorimétrique du document en RVB.

Oui, mais dans ce cas tu as TOUT en RVB, donc tu ne peux pas avoir le vectoriel en CMJN avec des images matricielles RVB.



Citer
Après perso AI n'est pas un logiciel pour le matriciel…

Entièrement d'accord, et c'est bien une des raisons qui font qu'il est inadapté pour la mise en page !
IP archivée
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !
 



Wisibility est un sité dédié à la formation aux métiers l’image. Vous y trouverez différentes ressources vous aidant à maîtriser les logiciels graphiques tels que Photoshop, Lightroom, Illustrator, InDesign, Flash… Aujourd’hui, Wisibility réunie plus d'une vingtaine d’experts, intervenant en Entreprise pour former graphistes, webdesigners, développeurs web, photographes, monteurs, trucistes…
Depuis 2006 nous nous sommes spécialisés dans les tutoriels vidéos permettant de se former à distance. Notre forum très actif, géré par une équipe de bénévoles répondra à vos demandes. Vous pourrez également profiter de nos émissions et reportages sur la Wisi TV.

Nos partenaires

         
Contact - Wisibility est une marque déposée

Blog - Tutoriels - Wisi TV - Forum